Élections professionnelles fonction publique 2026 : vers une amélioration du processus électoral

Les prochaines élections professionnelles de la fonction publique, prévues pour 2026, commencent déjà à susciter une attention considérable. Bien qu’elles ne se dérouleront que dans près de trois ans, l’administration et les syndicats se mobilisent pour garantir leur bon déroulement, en tirant les leçons du dernier scrutin de 2022.

Retour d’expérience et axes de progrès

Suite au retour d’expérience des élections de 2022, la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) a identifié plusieurs axes d’amélioration. Ces points de progrès sont au cœur des discussions avec les organisations syndicales, notamment le développement de formations, de sensibilisation et de communication autour des opérations électorales.

Le défi du vote électronique

Un des axes majeurs d’amélioration concerne le vote électronique. Généralisé en 2022 dans la fonction publique d’État, ce mode de vote a connu des difficultés, soulevant des questions quant à son efficacité. La DGAFP explore actuellement différentes pistes pour optimiser cette modalité de vote, telles que le suivi de la maturité des solutions proposées par les prestataires et la possibilité de développer une “solution souveraine internalisée” de vote électronique.

Participation des agents et conviction syndicale

Un des défis sera d’accroître la participation des agents publics lors de ces scrutins. Les syndicats, sceptiques quant à l’efficacité du vote électronique, seront des acteurs clés pour convaincre les agents de la fiabilité et de l’importance de leur participation.

Conclusion : un engagement pour des élections justes et efficaces

La FA-FPT CD62 s’engage à suivre de près les préparations de ces élections et à accompagner les agents dans ce processus crucial. La priorité est de garantir des élections justes, transparentes et accessibles à tous, renforçant ainsi la démocratie au sein de la fonction publique.

FAFPT CD62

Compare