Stanislas Guerini et la réforme de la Fonction Publique : premiers pas en Mayenne

Une première étape cruciale pour le Ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques

Stanislas Guerini, fraîchement confirmé dans ses fonctions de ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, a choisi la Mayenne pour son premier déplacement dédié à la réforme imminente de la fonction publique. Cette visite, qui a lieu ce vendredi 16 février, marque le début d’une série de consultations destinées à préparer le terrain pour une réforme attendue à l’automne, après un report de sa présentation initialement prévue en début d’année.

Dialoguer avec les agents : la priorité de Stanislas Guerini

L’objectif du ministre n’est pas de faire des annonces spectaculaires, mais plutôt de “établir un diagnostic en partant de ce qui s’exprime sur le terrain”, selon son entourage. Un débat avec les agents publics des trois versants de la fonction publique (État, territoriale et hospitalière) ainsi qu’avec des employeurs est prévu, portant sur des thématiques cruciales telles que les conditions de travail, la progression de carrière, le logement, et, point incontournable, les rémunérations.

Les enjeux de la rémunération et du pouvoir d’achat au cœur des préoccupations

Dans un contexte d’inflation soutenue, la question du pouvoir d’achat des agents publics et de l’introduction d’une rémunération au mérite se trouve au centre des débats. Cette dernière proposition, déjà source de friction avec les syndicats, promet d’être un sujet chaud lors des discussions en Mayenne.

La réforme de l’État : visite d’une maison France Services

En plus de la réforme de la fonction publique, Stanislas Guerini (ré)incarne son rôle dans la réforme de l’État avec la visite d’une maison France services. Ce dispositif, destiné à renforcer l’accès aux services publics, “va encore monter en puissance”, assure l’entourage du ministre, soulignant l’importance de cette initiative pour l’amélioration du service public.

Conclusion:

La démarche entreprise par Stanislas Guerini en Mayenne illustre bien la méthode choisie par le ministre pour aborder la réforme de la fonction publique : écouter, dialoguer, et construire sur la base d’un diagnostic partagé.

Le FA-FPT CD62 soutient l’initiative de dialogue mais reste attentif aux développements de cette réforme, en particulier en ce qui concerne les conditions de travail et les rémunérations des agents.

Le syndicat reste mobilisé pour accompagner ses membres à travers ces changements et pour défendre leurs intérêts dans ce processus de transformation.

FAFPT CD62

Compare