Réforme de la Fonction publique : enjeux et attentes des agents territoriaux

La reconduction de Stanislas Guerini dans l’équipe gouvernementale place les agents territoriaux devant un moment décisif. Ce mercredi 28 février, le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques a pris part au Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), marquant ainsi son premier grand oral devant les fonctionnaires territoriaux depuis sa nomination. Un moment clé, d’autant plus que l’ordre du jour incluait la présentation d’un rapport crucial sur l’évaluation des risques professionnels au sein des collectivités.

Réformes attendues et revendications syndicales

Alors qu’une réforme de la fonction publique se profile à l’horizon, les attentes sont vives et les revendications des syndicats, pressantes. Ces derniers, ainsi que les employeurs territoriaux, n’ont pas manqué de saisir cette occasion pour exprimer leurs souhaits et besoins. Le spectre des demandes est large, incluant la rénovation des accès à la carrière territoriale, le renforcement de l’accompagnement des parcours professionnels, la réévaluation des grilles salariales, et le développement d’outils de reconnaissance de l’engagement des agents territoriaux.

L’appel pour une meilleure rémunération

Le président du CSFPT, Philippe Laurent, a mis l’accent sur la nécessité urgente de revaloriser les salaires des fonctionnaires territoriaux, soulignant qu’actuellement, plus de la moitié d’entre eux perçoivent un salaire inférieur à 1,5 fois le SMIC. Cette situation, selon lui, n’est ni tenable ni souhaitable. C’est dans ce contexte que se dessine la volonté gouvernementale d’introduire des négociations salariales annuelles, répondant ainsi à une des principales revendications syndicales.

Perspectives et défis à venir

Les orientations futures de cette réforme sont cruciales pour l’avenir des agents territoriaux. Le gouvernement cherche à valoriser la rémunération au mérite, une approche qui soulève des questions et exige un dialogue approfondi entre les différentes parties prenantes. La réunion du CSFPT de ce mercredi représente un pas vers ce dialogue nécessaire, offrant une plateforme pour que les voix des agents soient entendues et prises en compte dans l’élaboration de la nouvelle loi.

Conclusion : un rôle crucial du syndicat

En ces temps de changement, le rôle de notre syndicat devient encore plus crucial. Nous nous engageons à soutenir les agents territoriaux dans leurs revendications et à œuvrer pour que leurs voix soient entendues dans le cadre de cette réforme. L’union et le dialogue restent nos meilleures armes pour assurer une évolution positive et juste de la fonction publique territoriale.

FAFPT CD62

Compare