Décentralisation en France : enjeux et attentes des Départements

Les attentes précises des élus départementaux

L’acte de décentralisation en France est au cœur des débats actuels, surtout pour les élus départementaux. Ce jeudi, François Sauvadet, président de l’Assemblée des départements de France (ADF), se présente au Sénat pour exposer les attentes et perspectives des départements face à ce nouvel acte promis par l’exécutif. Les revendications sont fortes, notamment autour de l’augmentation des compétences et du soutien financier aux départements.

Des compétences renforcées pour les départements ?

François Sauvadet met en avant une vision claire : les départements doivent être vus comme des collectivités d’avenir. Il insiste sur l’importance de les renforcer, notamment en leur octroyant plus de compétences. Cette vision contraste avec les réformes passées qui, selon lui, ont mené à un “big bang territorial” sans une réelle réflexion sur les objectifs de la décentralisation en France.

Une situation financière alarmante

L’audition est également l’occasion de souligner la situation préoccupante des finances départementales. Les départements font face à un manque de 8 milliards d’euros, impactant directement leur capacité à maintenir les prestations sociales et à investir dans l’économie locale. Cette réalité financière est un cri d’alerte que François Sauvadet compte bien faire entendre au Sénat.

L’appel pour un soutien gouvernemental

Les collectivités locales et les élus départementaux appellent le gouvernement à agir. Ils demandent une revalorisation des dotations et un soutien financier pour compenser les pertes et les dépenses supplémentaires engendrées par la sortie de la crise sanitaire. Cette demande de soutien est cruciale pour la protection de l’activité économique et du monde rural.

Conclusion : le rôle du syndicat dans le soutien aux élus et aux collectivités

Le syndicat FA-FPT CD62 s’engage à soutenir les revendications des élus et à accompagner les départements dans leurs défis financiers et administratifs.

Nous restons toutefois attachés à défendre les intérêts des agents et revendiquer autant que nécessaire les revalorisations de salaires attendues par les agents.

Par ces temps de forte inflation, les défis financiers des Départements ne doivent pas être un prétexte à bloquer les rémunérations des agents.

FAFPT CD62

Compare