Pour une meilleure rémunération des agents territoriaux: l’appel de Philippe Laurent

Une urgence de reconnaissance

Le président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), Philippe Laurent, lance un appel pressant pour une revalorisation des salaires des agents territoriaux. Dans un contexte où plus de la moitié d’entre eux gagnent moins de 1,5 fois le SMIC, la nécessité d’agir devient impérieuse. Cette situation, selon le maire UDI de Sceaux, est “ni souhaitable ni tenable”.

Le défi de l’attractivité

La question de la rémunération des agents territoriaux ne touche pas seulement à leur pouvoir d’achat, mais également à l’attractivité de la fonction publique territoriale. Un salaire décent est fondamental non seulement pour reconnaître le travail déjà effectué mais aussi pour attirer de nouveaux talents nécessaires au bon fonctionnement de nos collectivités.

Des solutions à envisager

Pour répondre à cette urgence, Philippe Laurent appelle à une action concrète : l’augmentation des salaires dans la fonction publique territoriale. Cette mesure est vue comme un levier essentiel pour valoriser et reconnaître le travail essentiel que réalisent les agents territoriaux au quotidien.

Conclusion : une priorité syndicale

Face à ce constat, notre syndicat soutient fermement l’appel de Philippe Laurent pour une meilleure rémunération des agents territoriaux.

Nous nous engageons à travailler sans relâche pour que cette revendication soit entendue et mise en œuvre, pour garantir une fonction publique territoriale attractive et respectueuse de ses agents.

Le temps est à l’action pour reconnaître à juste valeur le travail de nos agents.

FAFPT CD62

Compare